Betty DAVIS l They Say I'm Different I 1974


A l'instar des coiffeurs, les femmes resteront encore pour longtemps un mystère.

Car si Mlle Mabry a empoigné celles du plus grand (Dewey III), si elle a dompté les collègues de Sly et de Carlos (le fils de Françoise Dolto qui joue de la guitare sous mescaline) et si elle ne devrait pas tarder à t'épiler avec ses pinces en tringles à rideau (à moins qu'elle ne se pète la hanche avant), Betty manifeste tout de même le besoin irrépressible d'exhiber la parure de roustons qu'elle arbore avec fierté. Sa mission, te déniaiser, brutal. Feignant le clin d'oeil complice avec ses copines (Shoo-B-Doop and Cop Him), Betty mise tout sur l'approche. Elle miaule au départ, doucement, pour que le puceau baisse sa garde, avant de le planter de sa morsure gorgée de crachats de féline non vaccinée (He was a Big Freak). Elle ronge tout, la sauvage. Ne subsiste que ce beat désossé (They Say I'm Different), traversé de syncopes post-Beefheart (Mallard - 70's Blues) cloutées sur du skaï Stone (Fresh). Tout dur. Mais tout froid, parfois. Et si c'est le cas, go retournes chez ta mère. Du Fémichisme hybride donc, tentant, mais sans doute un peu creux.


Some Definitive Bitches

Alice Coltrane 
Journey In Satchidananda
Carla Bley
 Tropic Appetites
Julie Driscoll
 1969
Janis
Cheap Thrills 
Grace Slick 
After Bathing At Baxter's
Lynn Mabry, Dawn Silva 
PFUNK Earth Tour
Ruth Underwood
 Roxy And Elsewhere
Melanie
In Woodstock
Rita Lee 
Jardim Eletrico
Hildegaard Schmidt 
Can Lost Tapes
Christophe 
Les Paradis Perdus

10 commentaires:

  1. Superbe choix, c'est une sacrée, celle-ci! Elle avait réussi à épuiser Miles...
    Merci pour ta participation & à très bientôt.

    RépondreSupprimer
  2. Super choix....sacrément funky-jazz et électric à souhaits !!!
    Pas mal ta sélecta : Coltrane, Bley, Driscoll, Janis (et son Band)...Mais que fait Christophe au milieu ??? Tu doute de son orientation sexuelle (humour) ???
    A +

    RépondreSupprimer
  3. Betty..toutes ces pochettes sont chaudes bouillantes... et dedans, c'est pas dégueux non plus. Elle en a du sexappeal cette nana... bah e plus je suis très poilu..aurais bien besoin d'une pince tringler :D

    RépondreSupprimer
  4. fantastique album. Merci pour tes choix.

    RépondreSupprimer
  5. Bon, d'abord je tiens à dire que : remboursez ! J'ai écouté Dream Letter et je suis encore là (bon ok, j'ai aimé).
    Ensuite ce disque que d'après les sondages je ne devrais pas connaître : hé ben je le connais, je ne sais quel blogger me l'a fourgué en douce à l'occasion d'un Grand Jeu précédent et quand je vois cette Betty là je ne vois pas de roustons mais bien une chatte !
    Mais continue à nous raconter des mensonges, tu fais ça très bien...
    Tanx & Bravo LeMok !
    EWG

    RépondreSupprimer
  6. C'est dingue ! Ca s'est joué à un cheveu pour que je ne mette "Betty Davis" de 73 ! True Story !
    Donc évidemment, pour moi ce choix est génial ! Je ne connais pas cet album, je vais m'empresser de l'écouter :)

    RépondreSupprimer
  7. Je ne connais pas encore mais ta chronique fait peur au mâle que je suis !

    RépondreSupprimer
  8. Réponses
    1. Il est important de mêler les différents thèmes pour assurer la cohérence du Grand Jeu, non ?

      Supprimer
  9. Connais pas, mais çà m'excite sacrément ce machin....

    RépondreSupprimer